Dans Paris

Un jour de la semaine dernière, j'ai décidé de ne pas travailler, du tout, absolument rien. Ça m'arrive assez souvent en fait, mais la différence cette fois-ci était que je n'en ressentais aucune culpabilité, parce que j'ai lu beaucoup de choses sur la psychologie positive, des ouvrages sur le bien-être et tutti quanti et ce que j'ai appris, entre autres, c'est qu'il est important de "libérer sa créativité". C'est bien, mais je n'ai strictement aucune idée de ce qu'il faut faire pour "libérer sa créativité", en fait je ne suis même pas sûre de savoir ce que ça veut dire, j'ai juste compris avec le temps que la volonté n'a rien à voir là-dedans, mais plutôt le bonheur. Alors ce jour-là, je me suis dit que "ma créativité" serait sûrement stimulée par le fait de faire ce que j'adore, à savoir marcher sans but dans Paris et de m'arrêter juste quand j'en aurai assez, ou quand j'aurai mal aux pieds, ou quand il ferait nuit, et qu'il en sortirait peut être quelque chose.

Peut-être que ça m'a permis tout simplement de regarder Paris différemment, d'un point de vue plus poétique :








Est-ce-que ça veut dire que le costume vous va une fois sur deux????




... de me retrouver devant le Marché des Enfants rouges, où je n'avais pas mis les pieds depuis trente ans. Vaguement déçue -sans très bien pouvoir expliquer pourquoi, - même si c'est assez sympathique, peu de marchands, surtout des petits restos, je me suis d'ailleurs offert pour la très modique somme de 10 euros un "menu" au "Coin bio" -avec soupe, galette de pommes de terre/salade- très honorable que j'ai dégusté au soleil.








Et aussi, malgré le fait que je suis un peu lasse de toujours trouver les mêmes grandes enseignes, mais également les mêmes petites boutiques de déco qui ont tant de mal à se renouveler, de l'inflation des mots et des slogans -j'ai vu rapidement sur un sac d'emballage des chaussures André quelque chose comme "Ensemble nous allons changer le monde"(???) -j'aimerais qu'ils me demandent mon avis- un coiffeur qui s'auto-proclame "créateur d'émotions", j'ai une fois de plus ressenti l'extraordinaire chance que l'on a de pouvoir marcher librement dans cette ville fabuleuse, si inspirante, à la fois noble et charmante, grandiose, poétique, populaire et raffinée.

Avec tant de jolis détails...







 Le "Potager aux oiseaux", malheureusement fermé ce jour-là,  où des jardiniers amateurs font pousser des fruits et des légumes et les partagent à l'occasion de repas communs.

 Pinterest

2-4 rue des oiseaux-75003 Paris (juste derrière le Marché des Enfants rouges)


 d'autres moins moins jolis...



 et un grand classique du charme parisien...


et son café...



ça, j'ai adoré!!



"La chance c'est croire que vous avez de la chance", ça c'est joli!!!!



 et puis terminer cette journée par une sublime boutique que j'adorais et que j'ai redécouverte, "Odorantes"...









En plus l'accueil y est adorable et les bouquets sublimes.

ODORANTES 
9 rue Madame - 75006- Paris
odorantes-paris.com


Enfin, je vous signale ce guide du Paris "chic et zen", paru chez Gallimard, qui recense, comme son nom l'indique, les lieux les plus paisibles de la capitale.



Si je suis assez sceptique sur le choix de certaines boutiques (un fromager (?), une boutique de chaussures, une autre de déco que j'aime beaucoup, mais dont l'invraisemblable bric-à-brac me semble à l'opposé du "zen", et même du chic), ce petit guide nous permet de découvrir des jardins insolites (j'y ai repéré le Potager aux oiseaux), mais aussi des lieux de détente, (le  centre bouddhiste Kalachakra où vous pouvez suivre, parmi beaucoup d'activités, des cours sur la médecine tibétaine, un salon de massage où l'on pratique le Dâm Bop-Tâm, massage traditionnel viet-namien, ou un SPA à l'élégance épurée). Et aussi des musées, des lieux de culte, des bibliothèques et des galeries d'art.

PARIS CHIC ET ZEN
Siobhan Wall

Guides Gallimard - 13€ 


(Du même auteur, également, New York, Londres et Amsterdam chics et zen) 

Et pour terminer- la transition est un peu laborieuse- puisque j'ai commencé ce billet en parlant de créativité (la mienne a été très moyennement stimulée par cette balade parisienne, mais j'ai passé néanmoins une journée parfaite), je vous signale cette vidéo d'un "Ted talk" que je voulais partager avec vous depuis longtemps. Il y est question de créativité justement, et je la regarde régulièrement parce qu'elle me fait du bien tellement je la trouve stimulante, libératrice d'idées toutes faites, pleine d'intelligence et d'humour. 




A très bientôt!! Je vous embrasse.

Posté le 19 octobre  2016 dans "J'ai vu, j'ai lu"






22 commentaires:

  1. Chère Marie-Paule ,
    Merci pour ce joli billet,sur Paris . "Paris sera toujours Paris". Vous nous montrez un Paris charmant aux adresses insolites .Nous passons de l'humour à la poésie . Il y a les nourritures matérielles et intellectuelles . Rien de telle que la marche pour découvrir un Paris qui ne demande qu'à l'être par ceux qui savent regarder et s'émerveiller ...

    RépondreSupprimer
  2. Ma chère Marie Paule maintenant que je sais que tu aimes écrire il faut prendre la plume plus souvent un petit bonheur de lire ce billet et on va être nombreuses et nombreux à penser comme moi.
    je t'embrasse

    Manon

    RépondreSupprimer
  3. Une belle balade parisienne.
    Un grand merci pour cette vidéo qui recharge notre énergie positive.

    RépondreSupprimer
  4. Voilà, j'ai trouvé mon dopant pour la journée, mieux que la tasse de thé qui refroidit sur ma couette (je petit déjeune toujours au lit) : votre billet, plein d'humour, de poésie, de trouvailles, et qui me réconcilie avec mon Paris, un peu en désamour depuis ma rencontre avec la Baie de Somme. Je fais souvent, enfin, dès qu'il m'en est permis, ces balades un peu improvisées, suite à des rendez-vous professionnels dans des quartiers que je ne connais pas. Un petit noir au zinc, et j'arpente le pâté de maison tout autour, avec souvent l'impression de découvrir une ville nouvelle.
    Merci encore de ce moment aussi simple que merveilleux.

    RépondreSupprimer
  5. Ravie de retrouver ici des lieux que j'affectionne, et où je ne suis pas allée depuis.... trop longtemps ! la phrase de Tennesse Williams pourrait être mienne, car c'est ma philosophie depuis toujours.... est-ce cela qu'on appelle l'optimisme ? Merci pour ce nouveau magnifique reportage !

    RépondreSupprimer
  6. Juste 2 remarques modestes et courtes :
    - je n'ai rien trouvé de mieux que l'instant pour plonger dans la créativité sans limite.
    - heureusement que l'on se souvient toujours, toujours, toujours du goût de quand on était petit - quelle que soit son éducation (revoir Citizen Kane).
    Je te souhaite une journée éblouissante.
    Des bises

    RépondreSupprimer
  7. Qu'elle est agréable cette balade avec toi dans ce Paris que j'adore. J'aime ton regard posé sur les infimes détails rencontrés au hasard de la promenade. Les noms des enseignes, tellement plus poétiques que celles des grandes chaines qui uniformise nos centre-villes. J'aime aller manger un couscous au marché des enfants rouges et je ne manque JAMAIS d'aller faire un tour rien que pour le plaisir à Shakespeare and co où plane encore l'ombre de tant d'écrivains. M'installer confortablement à l'étage sur une banquette et écouter quelqu'un jouer du piano ( il y a toujours quelqu'un qui joue du piano ! ) La prochaine fois, j'essaye le lucky dip !
    Bises
    Marie *

    RépondreSupprimer
  8. Ma chère amie Marie-Paule, bonjour!

    Vous me manquez terriblement. Votre écriture, vous savez, est toujours une leçon de nouveau vocabulaire pour moi, une institutrice de français! En plus, je comprends ce sujet de ressentir la liberté de errander, ne pas travailler. En fait, aujourd'hui et demain sont des jours de congé pour les profs et les élèves. Qu'est-ce que je ferai avec mon temps libre? RIEN. Mon "rien" veut dire conduire dans les villes de Minneapolis et St. Paul, mon appareil photo dans la main. J'ai appris que la créativité doit RESPIRER paisiblement afin de survivre. Alors notre rencontre fortuite me dit que mes projets d'aujourd'hui et demain seront une aventure! J'ai une question de grammaire que je vais vous poser par email...BISES!

    RépondreSupprimer
  9. quelle jolie ballade champêtre dans notre capitale, et je note tous ces petits coins parisiens, à découvrir lors d'une virée
    cette magnifique boutique de fleurs est un vrai lieu de perdition
    merci pour ce partage de poésie et réflexion !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de votre message. C'est vrai, cette boutique est magnifique. Et Paris pousse à la fois à la rêverie et au fait de rester en éveil, tant il y a de choses nouvelles à découvrir à chaque fois. C'est ce mélange que j'adore.

      A très bientôt,

      Marie-Paule

      Supprimer
  10. Quelle belle ballade...l'impression de se promener le nez au vent, nos pas dans vos pas Marie-Paule, sourire de votre humour, voir défiler des adresses surprenantes avec une impression de légèreté poétique et de liberté...Merci !

    RépondreSupprimer
  11. Quel plaisir de vous lire encore et toujours, d'admirer vos photos à travers lesquelles il y a votre regard si créatif
    Merci aussi pour cette vidéo qui me fait découvrir une personne passionnante, un merveilleux orateur qu'il faut prendre le temps d'écouter afin de mieux se questionner.
    Amitié
    Frédérique

    RépondreSupprimer
  12. Merci de nous prêter ton œil! J'irai marcher sur tes pas.
    Sophie

    RépondreSupprimer
  13. Les yeux et l'esprit grands ouverts, le bonheur de se laisser surprendre, amuser, enchanter par ces petits détails qui parsèment le chemin... J'adhère !!!!!
    Et merci pour cette vidéo, j'aime ces porteurs d'espoir...
    Je vous embrasse aussi.

    RépondreSupprimer
  14. J'ai un peu de mail avec le concept "chic et zen". Chic, Paris l'est, assurément. Zen, ça se discute. A une terrasse de café, forcément.

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour et merci de votre passage. Je suis assez d'accord avec vous sur le choix du mot "zen". En fait, il s'agit juste ici de répertorier quelques endroits paisibles de la capitale, qui à priori offrent la possibilité d'une forme de paix et de recueillement. D'où ma surprise de voir y figurer un fromager ou une boutique de chaussures. je crois surtout que le mot "Zen" qui signifie quelque chose de bien précis est employé aujourd'hui à tort et à travers dès qu'il s'agit de sortir du stress et du bruit ambiant permanent. C'est placer la barre un peu bas. Mais bon, ce guide propose aussi quelques adresses intéressantes et peu connues. Personne n'est parfait!

    A bientôt,

    mp

    RépondreSupprimer
  16. se perdre dans Paris, j'adorerais..mais je ne suis qu'une provinciale qui ne connait pas toutes ces jolies adresses, mais je les ai notées..car j'ai maintenant un lit à Paris, chez ma fille, et j'irai volontiers me promener sur vos pas.
    J'apprends en ce moment à être au moment présent, une éducation pas facile..le créativité? on la trouve partout où se posent nos yeux, il faut y croire...
    bon WE et moi aussi je vous embrasse

    RépondreSupprimer
  17. C'est bon de déambuler dans de jolis lieux, le nez en l'air à la recherche de ces fameux détails qui changent la vie ! Je suis toujours émerveillée par LE petit détail qui des yeux me va droit au cœur, c'est toujours un petit bonheur offert et reçu comme un cadeau. Beau week end Marie Paule, à bientôt. brigitte

    RépondreSupprimer
  18. isabelle colonel23 octobre 2016 à 00:33

    bonjour marie-paule,
    merci pour cette belle promenade parisienne... fort agréable.
    j'ai aussi beaucoup aimé la vidéo!!! je lisais justement cette semaine dans le "marie-claire enfant" deux articles qui portent un autre regard sur l'enseignement et les parents qui ont fais le choix de la déscolarisation de leurs enfants...sujets que j'ai trouvé plutôt intéressant... même si...
    je vous souhaite un très bon dimanche
    à bientot, isabelle

    RépondreSupprimer
  19. Bonjour Isabelle,

    Merci beaucoup de votre message.

    Pour ce qui est de la déscolarisation, je comprends ce choix, mais la question est: par quoi remplacer l'école?
    J'ai lu il y a longtemps une biographie de Marie Curie, je crois me souvenir qu'elle et Pierre Curie avaient choisi de ne pas scolariser leurs filles. Je crois que Paul Langevin les aidait et Einstein devait passer de temps en temps...Évidemment, ça aide..

    Je rigole. Sans aller jusque là, je pense qu'il y a beaucoup à faire pour sortir des sentiers battus et réfléchir autrement.
    C'est pour ça que j'adore cette vidéo. Elle ouvre des portes.

    Très bon dimanche à vous aussi,

    mp

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Isabelle colonel23 octobre 2016 à 06:04

      Oui c'est tout à fait ça... elle ouvre des portes et nous laisse présager d'autres perspectives pour l'avenir de nos enfants.

      À très bientôt, isabelle

      Supprimer
  20. This is my first visit to your blog and it is so enjoyable. I live in Ohio in the USA and will probably never get to France. So I can enjoy a small taste of yor life.Thank you

    RépondreSupprimer