Victoria magazine 2

Après cette interminable période de déluge, une éclaircie m'a enfin permis de réaliser les photos prévues depuis un mois pour Victoria magazine.

Après avoir acheté quatre fois des pivoines, trois fois des fromages de chèvres (ils voulaient du French cheese sur les photos) et décommandé quatre fois le photographe, les dieux ont enfin été avec nous.

Il était temps, j'en avais assez que les shoppings encombrent ma salle à manger :  



C'était jeudi dernier, chez moi, et il faisait un temps de rêve.

Dans la mesure où c'est un sujet qui doit paraître l'année prochaine, je ne peux pas encore montrer grand chose, juste quelques détails, et l'envers d'un décor.



Attention aux étiquettes, aux prix laissés sous les verres, (j'évite de les enlever, les boutiques préfèrent, sinon, elles doivent les retrouver), aux traces de doigts sur le cristal. Aux couverts de travers, aux fleurs qui fanent en dix minutes au soleil, et à la campagne, aux petites bêtes qui envahissent le décor en dix minutes.


C'est fou le nombre d'allers et retours qu'il faut faire dans cette journée : chez moi/le jardin, le jardin/au sous-sol où je garde les fleurs parce qu'il fait froid, du sous-sol à chez moi pour chercher tout ce qui est périssable : les gâteaux, les glaçons et le reste. Il y a pire, c'est sûr, mais à la fin de la journée, je suis cassée.


Jean-Baptiste Pellerin, photographe, mon ami, mon complice depuis plus de vingt ans. je l'ai connu assistant, depuis son travail est devenu d'un extrême raffinement, et sa maîtrise de la lumière me bluffe à chaque fois. Il dit "la photo, c'est la lumière" et comme il est généreux, il me donne des conseils entre deux photos. 

Il apporte la même implication aux photos de déco qu'à son travail personnel. Il aime photographier les gens, voyage beaucoup, dans des endroits où je ne mettrais jamais les pieds, ce qui n'est pas forcément une référence d'ailleurs.. Son travail sur les camps de réfugiés de Calais est magnifique, jamais larmoyant. Il dit "j'aime photographier la joie chez les gens, même dans la détresse". Si vous allez voir sa page Facebook, vous comprendrez. 
 Il dit aussi  "j'aime l'esthétique du chaos " et ça m'amuse, parce que  c'est l'inverse de ma propre esthétique, j'aime celle de la beauté, de la "slow life" et de la sérénité. Et pourtant, on aime travailler ensemble, on s'estime, je crois. Je ne suis pas sûre que photographier de l'argenterie soir sa cup of tea mais il le fait sans condescendance, sans établir de hiérarchie et ça, ça me plait.

On a nos private jokes, on partage une absence totale de stress dans le travail et on rigole bien.

 

et il fait même de l'ombre quand il n'y en a pas!!

Il aime les photos très rasantes, très floues. 

 
Moi aussi, mais je lui dit que quelquefois, c'est tellement abstrait que les lectrices ne vont rien 
 comprendre, que je suis censée montrer quelque chose à faire, une idée, pas juste du gazon : 


 Alors je lui fait refaire, il me dit "c'est toi la chef", et ça, j'aime bien!


 Quand on a faim, et que le lumière devient trop dure, on s'arrête pour déjeuner. Une vraie pause. JB n'est pas du genre veggie. Il lui faut du solide, du consistant. Alors je prépare la veille des spaghettis bolognaises, du hachis Parmentier, des "petites" choses à réchauffer. 

Et on a déjeuné dehors, à l'ombre des arbres. Quelquefois mes voisins (j'habite un domaine en copropriété) viennent nous voir et discutent cinq minutes, et souvent, on se dit " tu te rends compte qu'on travaille, là??!!!" . C'est vrai qu'on a de la chance.


Et la journée reprend, on finit les photos. On s'arrête en général pour manger les desserts qui doivent figurer sur les photos, lorsqu'ils ont été photographiés. Un jour, je faisais des photos pour une campagne de pub d'une marque de porcelaine, le client a commencé à entamer un gâteau somptueux commandé spécialement chez Lenôtre,  qui n'était pas encore photographié. Malaise.

Et ensuite il m'envoie les photos, on discute de celles qu'il faut éventuellement retirer ou retoucher, et il les envoie au magazine. Avant la parution le magazine m'envoie la maquette, je valide,  et j'envoie les textes, les crédits photos, et voilà!!!!


Le sujet "Entertaining à la Française" paraitra dans le "Spécial France " de Victoria magazine, en juin prochain.

Posté le 13 juin 2016 dans "Mon travail"






34 commentaires:

  1. Isabelle de B.13 juin 2016 à 09:11

    Bonjour Marie-Paule ,
    Ouf , ça y est , votre persévérance a eu raison de la pluie et de la tempête . Merci de nous faire participer aux préparatifs et à l'envers du décor de votre pique-nique à la française , si stylé. Les photos sont très attrayantes.Nous n'avons qu'une envie c'est de nous en inspirer . Et s'il était possible , nous nous introduirions entre les futures pages de Victoria Magazine pour boire une tasse de café en bonne compagnie ...Bravo à vous et à Jean-Baptiste Pellerin .

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir chère artiste,
    Encore un reportage époustouflant pour moi qui ne fait des photos d une banale simplicité avec mon téléphone. ....Quel travail ces préparatifs,mais le resultat sera exceptionnel. .Je pensais que le M. C idées en aurait la primeur mais pour retrouver votre magnifique jardin et sa lumière magique je chercherai le Victoria...
    Reposez vous bien et douce soirée. Françoise

    RépondreSupprimer
  3. isabelle colonel13 juin 2016 à 13:21

    bonjour marie-paule,

    magnifique partage...j'adore cet endroit dans lequel vous vivez!!!
    je vis à la campagne (mais pas trop loin de la ville non plus!!!) et je ne me lasse jamais de cette nature et de tout ce qu'elle nous offre au quotidien...
    contente que le soleil soit à nouveau au rdv chez vous
    belle soirée, à bientot

    RépondreSupprimer
  4. Mais Marie-Paule, un proverbe (le bon sens populaire) ne dit-il pas que les extrêmes s'attirent ? C'est beau de travailler ainsi, de partager des moments et de respecter les talents de chacun. Nous avons tous des étoiles qui brillent en nous et qui illuminent nos rencontres, si nous ouvrons nos yeux et notre belle humanité, non ? Belle soirée à toi, merci pour cet encore beau billet. brigitte

    RépondreSupprimer
  5. Quel plaisir d'être un peu de l'avant première. Votre travail a l'air très vaptivant et j'en suis sûre très gratifiant.
    J'ai parfois vu des gâteaux entamés ayant une grande esthétique. La photo bien faite est du grand art.
    J'aimerais tant savoir photographier mais bon...
    Belle semaine à vous. Bises. Babette

    RépondreSupprimer
  6. Étant une ardente lectrice du magazine Victoria depuis plus de vingt ans (et que je relis parfois, je les ai toutes gardées), j'ai adoré voir l'envers du décor que vous avez présenté. Que de patience derrière toutes ces belles photos. Une belle équipe ! Bravo !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci mille fois! C'est un joli magazine. C'est vrai qu'il faut être patiente, mais comme je ne suis pas une nerveuse, la patience, le côté très méticuleux de ce métier me convient bien.

      Passez un bon week-end, à bientôt,

      mp

      Supprimer
  7. Merci pour ce très joli moment de partage.....magnifique lieu, magnifiques photos, nous avons envie de rentrer dans votre décor,
    Belle journée,

    RépondreSupprimer
  8. Un billet sous le signe de la complicité , de l'amitié et dans le travail c'est souvent rare ; le lieu idyllique : tout cela ne doit pas faire oublier le travail en amont et en aval! pour le photographe : il n'a droit qu'aux prises de la journée et aussi du moment de la meilleure clarté : il travaille plus dans l'urgence .
    Se connaitre depuis longtemps doit aider mais ne fait pas tout!
    Désolée , je ne connais pas ce magazine mais si je le trouve dans ma province , je ne manquerai pas de l'acheter.
    Merveilleux billet que je vais relire plusieurs fois ...pour le plaisir.

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour ma chère Marie-Paule! Ce matin à 2h, je me suis reveillée, incapable de dormir. J'ai lu ce billet plein de merveilles. Tout d'abord, VOUS! Vous êtes formidable...c'est vous dans les photos, n'est-ce pas? Le "paysage", le photographe (il a raison, il s'agit de la LUMIÈRE!), le décor, TOUT....quel plaisir, à 2h le matin de vous rendre visite. J'attends avec impatience d'acheter Victoria Magazine! Et je comprends le travail de prendre de telles photos, surtout la nourriture! Mais, cela nous plaît, voilà!

    Maintenant, je me couche. Je suis crevée! Anita

    RépondreSupprimer
  10. L'envers du décor est aussi beau que l'endroit !
    J'ai été ravie de vous voir de face :)

    RépondreSupprimer
  11. Super cette suite du reportage ! Je ne savais pas qu'il pouvait s'écouler une année entre un article et sa parution ! Tu as un travail qui paraît très sympa et motivant. Merci encore une fois de nous le faire découvrir.
    Mais il faut quand même que je dise que manger veggie ça n'est pas forcément faire un régime amaigrissant ! On peut très bien manger copieux et nourrissant sans avaler de produits animaux ;-) Il y a plus d'une recette qui pourrait bluffer ton collègue photographe et... le régaler ;-)

    RépondreSupprimer
  12. Merci de nous introduire dans les coulisses de votre travail, c'est généreux...et gentil! L'idée d'un pique nique sur une table basse (que j'avais déjà remarquée dans votre livre) est à retenir : pas d'assiettes posées de travers, de chaos sur la nappe, de petits pas d'enfant dans les plats ! Je suis allée voir les photos de JB Pellerin dans les camps de migrants..beaucoup de chaleur et d'humanité !

    RépondreSupprimer
  13. je suis heureuse que tu nous fasse partager ces moments de complicité pour la réalisation de photos splendides. On sent cette sérénité dans tes décors qui sont ta marque. J'adore, tout simplement.

    RépondreSupprimer
  14. bonjour Marie Paule
    belle complicité, merci de nous la faire partager.
    tout ce reportage va être splendide, plein de douceur, de beauté et de sérénité.
    merci pour ce bon moment.

    RépondreSupprimer
  15. Moi aussi j'adooore le côté "backstage" de votre bellissimo billet,ravie également de vous voir jolie Madame !!! au fait j'espère que vous n' avez pas oublié le parmigiano per la pasta?
    Bellissima serata, armella

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello Armella!

      Oublier le parmigiano sur des pâtes????!!! vous plaisantez!!! je suis folle du parmesan, en l'occurrence, il était dans le pot de confiture qui se trouve sur la table, lequel est vide d'ailleurs.
      j'en mets partout, sauf dans les desserts, mais pourquoi pas? La cuisine italienne est un cadeau du Ciel, pas moins, une merveille de saveurs et de joie. Oui, c'est une cuisine joyeuse que j'aimerais connaitre davantage.

      A très bientôt, passez un très bon week-end,

      mp

      Supprimer
  16. Je me suis régalée à la lecture de ce billet passionnant et poétique, mais ... quelle frustration aussi: je ne peux pas voir les photos !!! je reviendrai plus tard ... car ma curiosité est exacerbée ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mille mercis des nombreux messages laissés sur tous ces billets!! Merci d'avoir pris ce temps, ça me touche beaucoup.
      Une pensée émue aussi pour vos grands-parents et leur droguerie. J'ai une affection particulière pour ces boutiques, les odeurs de propres, elles me font fantasmer, je ne plaisante pas!!! Il n'y en a plus beaucoup aujourd'hui. Et je comprends votre référence à Gandhi pour ce qui est de la propreté de l'âme.

      Pour la simplicité, c'est vrai que mon approche du dépouillement reste très esthétique... En ce sens, ce n'est peut-être pas du "vrai" dépouillement puisqu'il reste soumis
      à des impératifs. Mais le référence au Zen est tout à fait juste. Les jardins Zen, le Wabi-sabi,et toutes les écoles de pensée japonaises qui vont dans ce sens nous montrent cette voie.
      Merci encore, je ne sais pas où vous répondre ailleurs qu'ici, j'espère que vous lirez ce message de gratitude.

      Passez une très belle journée et un bon week-end,

      mp

      Supprimer
    2. Oui, merci, je suis revenue à tout hasard, et j'ai pu lire ce gentil mot ... (euh, il est vrai que j'ai l'habitude de tutoyer, alors maintenant, je ne sais plus ce que je dois faire: beaucoup de vouvoiement ici ...)

      Supprimer
    3. Ce doit être dû à mon âge respectable!!! Mais, tu, vous, ça n'a aucune importance. je m'emmêle un peu les pinceaux aussi, d'une personne à l'autre, d'un message à l'autre pour la même personne.

      Très belle journée à toi, à vous, il va faire enfin chaud!!

      mp

      Supprimer
  17. Extra, cette fois j'ai pu voir les photos: j'aime leur aspect décalé ... toujours intéressant de voir les coulisses ... quand le chef demande que photo soit refaite, ça donne de très beaux résultats ;) c'est marrant de voir cette relation, et le travail des deux créatifs, avec leurs personnalité et objectifs (sans blague) différents ...

    RépondreSupprimer
  18. Etre conviées en guest star à cette partie de campagne ne pouvait que nous séduire ! J'ai toujours adoré les envers de décor, les petits trucs bluffants, la "ficelle" qu'on ne voit pas mais qui fait tout, pour qu'opère la magie du résultat final. Et votre élégance naturelle ne semble pas être éprouvée par tout ce chambardement ! Je rejoins Miss MM dans sa remarque : manger veggie n'a rien a voir avec un quelconque régime, et des pâtes aux petits légumes confits, à l'huile d'olive et au parmesan auraient tout aussi bien calé votre photographe. Quelqu'un comme lui qui a de l'empathie pour l'humain devrait en avoir autant pour l'animal. Il ne faut pas hiérarchiser sa compassion.

    RépondreSupprimer
  19. Isabelle de B.16 juin 2016 à 08:49

    J'ai regardé le reportage ayant pour objet la jungle de Calais ,sur le site de J-B Pellerin .Je suis admirative ! Comment arrive-t-il à montrer tant de beauté chez des personnes , par ailleurs , démunies et qui vivent des situations dramatiques ?C'est un tour de force . Son reportage mériterait de faire l'objet d'une exposition et d'être publié dans des revues .Merci de nous l'avoir signalé .

    RépondreSupprimer
  20. "Sélectionner un thème et le travailler à l'épuisement" D.LANGE
    Cette citation reflète à merveille votre billet...Que je trouve très professionnel et amical à la fois...Le travail de votre ami ressemble beaucoup au travail de D. Lange ....capter l'instant présent malgré l 'adversité c'est la photo que j'aime également....Merci ma chère Marie-Paule pour votre partage très "chaleur'eux" et généreux...
    Très amicalement
    Nélinha

    RépondreSupprimer
  21. Merci Marie-Paule pour cette invitation au coeur de votre travail, j'aime, j'aime, j'aime !!!
    Merci également pour la découverte du site de JB Pellerin, belles, très belles photos dans ce qui me touche tellement du regard de l'humain sur son frère. Et quel plaisir de découvrir une partie du résultat de votre collaboration, de lire vos mots à ce sujet, de sourire, de vous voir si belle "attrapée" au passage.
    Oh oui, il y en avait de la lumière ce jour là...
    Je vous embrasse

    RépondreSupprimer
  22. Le photographe photographié - comme un sujet.
    Dans l'herbe, avec des pâtes, il s'en tire pas mal.

    RépondreSupprimer
  23. J'admire les photos que ton photographe a faite.
    surtout celle des tasses de café, elle est sublime
    J'aime aussi beaucoup l'assiette de spaghetti, les ombres et lumières en arrière plan sont magiques.
    Je pense que maintenant tu as pu un peu te reposer
    Je me promenais sur la blogo (pas fatigant de tout) et je suis arrivée chez toi je ne sais pas comment
    Je suis enchantée de faire ta connaissance
    et pour être sure de te retrouver je m'abonne chez toi.
    Je m'en vais admirer tes autres pages.
    Passe une belle journée
    Bises.
    Mary

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Maru,

      Merci beaucoup pour tes très gentils messages et bienvenue ici.
      J'ai la chance de travailler avec des photographes de très grand talent, non seulement sur le plan technique, mais aussi sur celui de la sensibilité.

      A très bientôt, bonne balade ici!!

      mp

      Supprimer
  24. Quel passionnant travail !
    Merci pour ce joli reportage ! La pluie m'a un peu gâché mes quelques jours à Paris !
    Doux weekend à vous
    Sophie

    RépondreSupprimer


  25. Your blog is very impressive and have the useful information it is really caught my attention.


    great work

    تصميم مواقع





    good job Beautiful! :)

    حراج السيارات

    RépondreSupprimer
  26. Je suis ravie de voir l'envers du décor, le travail qu'il faut pour obtenir de si beaux reportages.
    Un grand merci pour ce partage.
    Bonne continuation.

    RépondreSupprimer
  27. Merci beaucoup et bienvenue!!

    A bientôt,

    mp

    RépondreSupprimer
  28. Vous faites un job de rêve! Merci d'avoir partagé la génèse de ces magnifiques articles déco que j'aime tant. On ne soupçonne pas toute l'énergie qu'il fait déployer pour réussir la mise en scène idéale. Ils vont rêver de ces déjeuners sur l'herbe nos amis américains! Tous ne sont pas aussi joliment orchestrés, très peu en fait!

    RépondreSupprimer