En vrac

Plusieurs choses, un peu rapidement :

Je partage avec vous ce "Ted talk"d'une jeune femme, Emily Wapnick, que je ne connais ni d'Éve ni d'Adam, mais qui touche un point sensible chez moi, et je ne dois pas être la seule :  à savoir la nécessité de se défaire de cette idée "ultra-anxiogène" selon laquelle il FAUDRAIT très tôt savoir ce que l'on veut faire de sa vie, le summum étant d'avoir une "vocation", et de s'y tenir, contre vents et marées. Or énormément de gens non seulement n'ont pas de vocation, mais s'intéressent à une multitude de choses, et ces centres d'intérêts changent avec le temps.

On nous bassine avec le fait que nous sommes dans une ère de "spécialistes". Autrement dit, qu'il faudrait faire très tôt un choix de vie, ou de carrière,  et ne plus jamais le quitter des yeux. Comme elle, je défends le droit à avoir plusieurs vies, à faire plusieurs choix, dont certains peuvent être mauvais, à ne pas forcément avoir un parcours en ligne droite, à changer d'horizons.   Elle propose donc d'assumer pleinement et sereinement le fait d'être "multi-spécialiste" et de développer les pouvoirs et la potentialité qui vont avec. Et si son argumentaire n'est pas totalement convaincant, (elle parle tout de même de "multi-spécialistes", ce qui implique encore une notion d'approfondissement dont tout le monde n'est pas capable et va parfois à l'encontre de ce qu'elle veut prouver (je revendique le droit à la légèreté, à une certaine forme de  superficialité), il a le mérite d'aborder le problème de façon déculpabilisante.

C'est ici!

2°) J'ai le grand plaisir de vous annoncer qu'en deux clics magistraux mon "coach" en informatique a installé en haut à droite de ce blog un traducteur automatique multi-langues. A partir de maintenant, vous pourrez lire mon blog en anglais, bien sûr, (peut-être pas shakespearien, mais correct), mais aussi -Formidable progrès de la technologie- en bulgare et même -je sais que vous l'attendiez toutes- en latin!!! Si vous lisez ce texte, je doute que cela puisse vous concerner, mais tout de même, cela va "internationaliser votre blog" comme me l'a dit récemment une journaliste anglaise qui voulait parler de mon livre dans ses colonnes.

3°) Une fois de plus, je tenais à vous remercier très, très, chaleureusement des messages que vous m'avez laissés (ici et sur ma boite mail, car ce que vous m'écrivez est quelquefois très personnel) à propos des doutes que j'ai émis sur la nécessité de continuer (ou non) mon blog. Votre bienveillance me va droit au coeur. Il y a quelque chose de très intime, de très sincère dans vos messages et je suis fière de ce que je lis.
Une amie de ma mère avait un jour écrit une lettre à Serge Reggiani pour lui dire son admiration. Il lui avait répondu des choses simples et magnifiques,  et sa lettre se terminait par "Il faut mériter cette confiance-là". Je devais avoir à peine vingt ans, mais ces mots m'avaient beaucoup touchée -et me touchent encore- par leur profondeur et leur simplicité. Je ne me compare en rien à Reggiani, mais j'attache beaucoup d'importance au fait de mériter la confiance que vous me témoignez.

Merci.


Posté le 8 mai 2016 sur "J'ai vu, j'ai lu"

16 commentaires:

  1. Isabelle de B.8 mai 2016 à 13:32

    Chère Marie-Paule ,
    Que de bonnes nouvelles sur votre billet "en vrac" : la traduction
    automatique de votre blog est un grand pas en avant .
    Le sujet de réflexion sur les multi-potentialités de chacun . C'est ce qui s'appelle avoir plusieurs cordes à son arc ou dans le domaine financier , ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier .
    Il y a 40 ans , on prévenait ceux qui rentraient dans la vie active :" attendez-vous , jusqu'à votre retraite , à changer au moins 3 fois de métiers et dans des domaines différents. Car la technologie va tout bouleverser ."
    Enfin , j'ai été touchée , moi aussi , par les commentaires élogieux , sincères et unanimes vous concernant .Quant à la très belle phrase de Serge Reggiani : "Il faut mériter cette confiance- là " Vous la méritez amplement , chère Marie-Paule .

    RépondreSupprimer
  2. la fée des lieux9 mai 2016 à 01:27

    Chère Marie-Paule,
    Les éloges dont vous bénéficiez sont largement mérités: Le talent et la grâce qui nous habitent n'ont de sens que s'ils sont partagés avec autrui...ce que vous faites pour notre plus grande joie. Merci!

    RépondreSupprimer
  3. Au plaisir de vous lire, un sujet qui me tient très à coeur également et je suis bien contente de voir que vous allez continuer votre blog pour notre plus grand plaisir, belle journée à vous, Martine

    RépondreSupprimer
  4. Ma chère amie,

    je suis contente d'apprendre que vous continuerez votre blog. Vous avez bien sûr merité ma confiance, et vous lire c'est un grand plaisir! Je vais suivre le lien à ce Ted Talk car ce sujet m'intèresse bien. Même si je suis enseignante en passant 17 ans dans mes études je pense qu'il faut étudier la vie, permettre à nos passions de developper, et essayer des autres métiers.

    JE VOUS ADORE, M.P.!

    RépondreSupprimer
  5. Ah mais c'est parfait... en latin, pourquoi pas ! Ça me rappellera mon mémoire d'histoire économique sur l'élevage et la transhumance sous la République romaine ! Grand merci pour votre gentil commentaire sur mon blog. N'interrompez surtout pas le vôtre !
    Laure

    RépondreSupprimer
  6. Je ne peux que partager ton idée sur le sujet. La vie est un parcours fait de multiples intérêts et de multiples rencontres qui tous les jours peuvent nous ouvrir de nouveaux horizons... Notre jeunesse actuelle, je crois est perpétuellement sollicitée par de nouvelles idées, de nouvelles techniques, il est difficile de faire un choix très jeune...
    Je t'embrasse et continue ce blog que j'aime tant !

    RépondreSupprimer
  7. "je revendique la droit à la légèreté " ! Que j'aime cette phrase !
    Moi j'ai eu une vocation très jeune mais elle m'a perdu en route ! Je voulais être égyptologue ! Oh je m'y suis tenue jusqu'à l'Ecole du Louvre et puis "mes impossibilités" me sont tombées dessus et finalement j'ai ouvert une boutique de décoration pour finir par la fermer et me mettre à la brocante ! Certes on reste dans le " vieux "mais pas autant que je l'espérais !
    je ne suis pas sur de regretter ce que j'ai fait ! Je crois même être heureuse de faire ce que je fais !J'avis un ami qui me disait que j'ai une culture tentaculaire ! Et j'aimais bien cette idée ! Même si elle est assez fausse car j'ignore tant de choses ! Mais je suis une grande curieuse et j'aime "savoir " de quoi on parle !
    Je suis ravie de pouvoir espérer de nouveaux post plus beaux les uns que les autres !et j'aime aussi assez ceux "qui titillent" !
    Belle après midi à vous
    Sophie

    RépondreSupprimer
  8. Il est vrai qu'en vieillissant les goûts changent parfois, à 15ans j'aimais des choses que j'ai beaucoup moins aimé 10ans plus tard et les goûts s'affinent avec le temps.
    Les passions évoluent, changent, sont remplacées par d'autres, mais ce que je trouve intéressant c'est que lorsqu'on est vraiment passionné et qu'on va jusqu'au bout de cette passion, qu'ensuite elle s'estompe et qu'on passe à autre chose même de nombreuses années après on peut y revenir sans rien en avoir perdu, pareil pour une profession. Parfois être touche à tout peut déboucher sur de très belles réussites.
    J'aime vos articles qui provoquent de petites introspections.
    Bonne soirée. Babette

    RépondreSupprimer
  9. Votre blog n'est qu'élégance ... dans les photos mais surtout dans les propos. Merci infiniment de continuer à faire vivre cet espace.

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour Marie-Paule,
    merci d'être toujours là....je revendique également le "droit à la légèreté"
    Moi, étant plus jeune je voulais être archéologue, fouiller dans le passé me fascinait...La vie en a voulu autrement, je ne suis pas archéologue mais j'ai trouvé une solution de substitution avec mon blog, je fouille sur le net à la recherche de photos d'antan (les flappers que j'affectionnent tout particulièrement), de citations.... cette démarche me sert d'argumentation pour mes articles et quelque part j'ai l'impression d'avoir trouvé "le remède" à ma frustration....JE FOUILLE EST J'ADORE CELA!!!

    " Le doute est la clé de toute connaissance" (proverbe persan)

    Bonne journée à vous
    Bien Amicalement
    Nélinha

    RépondreSupprimer
  11. si je puis me le permettre il y a un souci avec le TRANSLATE on n'a pas la main
    bisous
    Nélinha

    RépondreSupprimer
  12. Merci beaucoup de vos messages. Et merci de me signaler ce problème. Vous avez trouvé votre voie.. à votre manière. C'est ce que nus faisons tous!

    A bientôt,

    Marie-Paule

    RépondreSupprimer
  13. Merci de poursuivre, merci de faire vivre ce bel espace d'échange ! Le partage et la confiance, que demander de plus ?!! Belle soirée chère Marie Paule

    RépondreSupprimer
  14. Moi qui ai choisi, il y a fort longtemps, un métier "raisonnable" que j'ai exercé pendant des années et même aimé (!!!!) je suis fort aise de lire votre article.
    Les deux ans et demi qui se sont écoulés depuis que je l'ai quitté pour une nouvelle vie n'ont fait qu'affermir en moi l'idée que j'avais non seulement bien fait mais que, très certainement, le chemin parcouru avait été pour moi le seul chemin "accessible".
    Oui, il m'aura fallu tout ce temps et ces adaptations à ce que j'imaginais correspondre au désir des autres pour enfin considérer aujourd'hui mes propres envies comme dignes d'intérêt et faire passer ce que je suppute de celles des autres sur un second plan.
    Pas forcément très claire ma prose mais qui l'est, en revanche, c'est que votre article résonne en moi.
    Le Gontey ne me laisse momentanément (et pour quelques mois encore...) pas assez de temps pour venir vous lire régulièrement mais S'IL VOUS PLAIT continuez votre blog, je l'aime tant !

    RépondreSupprimer
  15. je me sens un peu concernée par votre billet, car la vocation m'est venue très tôt, la médecine, vers 9 ou 10 ans, je suis allé au bout de mes rêves, et puis cette vocation est tombée comme un soufflet, après quelques années de boulot..j'ai continué, exploré différentes activités au sein de ce métier, et là j'ai définitivement arrêté, et me consacre à d'autres passions (non lucratives) la poterie, le jardinage et d'autres bricolages..
    j'aime votre blog, si élégant et raffiné, j'ai même acheté votre livre, que j'ai lu de fond en comble (si je puis dire)
    bonne continuation!

    RépondreSupprimer