Simplicité

J'ai récemment posté cette photo sur Instagram, pardon pour celles qui l'ont déjà vue :



J'adore les citations, lorsqu'elles sont d'aussi brillants raccourcis d'une profonde philosophie de la vie. Un autre génie, Brancusi, résumait ainsi les choses :  "La simplicité, c'est la complexité résolue".
Dans le domaine scientifique, ça pourrait donner "E=MC2", un océan de difficultés, de problèmes, de recherches, réduits par le génie du siècle à trois lettres et un chiffre.

Je suis toujours un peu embarrassée de ramener de tels propos à mon travail, à l'esthétique, à moi en gros.. Ça me rappelle Jacques Chirac recevant sur les Champs Elysées le vainqueur du tour de France et lui disant "J'ai moi-même fait du vélo vous savez":-)))))))

J'hésite depuis une semaine à écrire ce post, je ne suis pas une rapide, mais tout étant lié, je me "permets" d'adapter le constat de ces génies à mon humble propos : ce besoin de  simplicité dans nos vies, dans nos "intérieurs".

Mais la simplicité, qu'est ce que c'est? Si je m'en tiens au processus de simplification qui a amené a ces génies à ces formules non moins géniales, la simplicité, c'est l'art de réduire. Étant depuis un bon moment maintenant adepte de la méditation de pleine conscience, j'ai lu Mathieu Ricard, sincèrement rêvé, plus jeune, de l'utopie d'Henry Thoreau  ("simplifiez, simplifiez, simplifiez") et d'une cabane au fond des bois afin de me recentrer sur l'essentiel et lutter contre les aliénations d'une société marchande, car simplifier sa vie, c'est l'enrichir, nous dit-on.


Mais nous avons tous nos petits arrangements avec nos élans passagers et même avec nos consciences. Je ne vivrais pas longtemps la vie des bois en glanant des baies sauvages, J'aime bien consommer, raisonnablement, aller à Monop ou ailleurs remplir mon panier de petites choses qui me font bigrement plaisir même si (ou parce que?) elles ont totalement superflues.

Cela étant,  je reviens souvent aux grandes sources d'inspirations sur le sujet, je m'émerveille des écoles de pensées japonaises, à la fois leçons de vie, de philosophie et d'esthétique,  car simplicité, dépouillement et esthétique ne sont pas forcément contradictoires, loin de là.

La simplicité peut être austère,

Pinterest
 
Pinterest
 elle peut être lumineuse,

Pinterest

Ou même précieuse

Pinterest

Pinterest
 Elle peut être dans de modestes objets que l'on regarde autrement.

Ainsi ce petit tabouret d'Ikéa abandonné dans la rue, repeint par mes soins, installé en grande pompe dans ma salle de bain, les objets humbles et ressuscités  m'attendrissent ...

-

Ou ces objets qui nous accompagnent depuis des années et qu'on remet en scène avec une branche de printemps,



 Elle est surtout un état d'esprit,  un regard sur les choses, ouvert, accueillant, qui nous montre que la beauté est, sinon partout, du moins dans une multitude de choses du quotidien. Car la simplicité peut être une source de rêves et de réflexion, elle peut nous amener à faire un pas de côté à certains moments de nos vies.


Pinterest
Pour terminer, voici quelques liens (Pinterest ou Instagram), parmi mes préférés sur le sujet :

https://www.instagram.com/local_milk/
Cette jeune femme intelligente et sensible, passionnée par le concept de Wabi-Sabi se met très volontiers en scène  (elle, son mari, sa grossesse...), et les photos de son voyage actuel au Japon sont exceptionnelles.

Et aussi :

/https://www.instagram.com/scandinavian_simplicity/

et

https://www.instagram.com/hildemork78/


Une très belle boutique à Amsterdam d'une simplicité un peu... "sophistiquée", si je puis dire.

 http://www.sukha-amsterdam.nl/



Et Tricia Foley!!!!
Ah Tricia!!  C'est mon maitre en matière d'épure chic, d'élégance "Nouvelle Angleterre", de blanc, de beau.

J'adore son "Pinterest" qui m'inspire en permanence
/https://fr.pinterest.com/tricia469/





A lire aussi :

"L'art de la simplicité" de Dominique Loreau (Poche)

Je n'ai pas l'ai pas lu, mais je connais son travail et je pense que c'est très intéressant. Sur l'art de l'essentiel.

A ce sujet, vous pouvez lire l'interview qu'elle a donné au magazine "Nouvelles clés" que j'ai trouvé riche et instructif.


Elle a écrit beaucoup de livres, mais il y en a un me fait particulièrement envie, et que je vais acheter :

  "Aimer la pluie, aimer la vie"
(J'ai lu)

Ou comment la pluie peut changer notre perception du monde et nous ouvrir à un univers infini de sensations (Ah s'endormir avec le bruit de la pluie!!!). J'achète!!!!!
---------------------

Et je ne résiste pas (Vanitas!) à mentionner à nouveau le livre d'Isabelle Leloup dont j'ai fait la mise en scène. Ses créations sont aussi simples qu'élégantes, comme tout ce qu'elle fait.

"Une déco simple et nature"
(Massin - Marie-Claire)


 


Photos Fabrice Besse

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui! Pardon à "Madiba" pour cette futile digression. 


The end


"Être simple, ce n'est pas chercher la petitesse, c'est refuser les fausses grandeurs"

André Comte-Sponville

Posté le 20 avril 2016 dans "Les pensées vagabondes"




26 commentaires:

  1. Très joli Post et un simple plaisir de le lire.

    Amicalement,

    Manon

    RépondreSupprimer
  2. Marie Paule, vous faites du bien à notre âme par votre poésie ded petites choses de la vie et merci pour le partage du livre

    RépondreSupprimer
  3. bonjour marie-paule,

    encore un moment de bonheur de vous lire...merci.
    la simplicité émerveille, nous fais poser un regard plein d'éspoir...et j'adore cette citation de nelson mandela, tellement positive!!!
    belle journée à vous

    RépondreSupprimer
  4. Ce post ne pouvait pas mieux tomber. Ce sont juste les mots que j'avais besoin de lire après une journée difficile et compliquée. Je note tous les liens vers le bien-être tout simplement. Merci!

    RépondreSupprimer
  5. Chère Marie-Paule ,
    "Les pensées vagabondes" :voilà une bien belle et nouvelle chronique ,évocatrice et poétique .Vous nous avez donné là du
    "Marie-Paule Faure,puissance 10 ":de la beauté,de la recherche,de l'harmonie,des bonnes adresses et des titres de livres.Celui d'Isabelle Leloup me fait signe depuis sa sortie.
    J'ai une prédilection pour votre tabouret Ikéa un ton au-dessus de celui de la baignoire .Merci pour ces belles photos , un enchantement !

    RépondreSupprimer
  6. Merveilleux billet dont la conclusion est parfaite, "refuser les fausses grandeurs"... Les liens que tu nous offres montrent de jolis chemins qui s'accordent bien avec l'esprit de Dominique Loreau, c'est beau de toucher du doigt à la douceur et à l'harmonie du monde, merci Marie-Paule, lumineuse journée à toi. brigitte

    RépondreSupprimer
  7. un billet qui me touche particulièrement, avec de belles citations qui donnent à réfléchir ...en matière de déco (et pas que) j'aime trouver des harmonies simples et naturelles, tes photos sont aussi de belles sources d'inspiration, les ouvrages plus des liens pinterest...de quoi se régaler les yeux et méditer
    belle fin de semaine

    RépondreSupprimer
  8. J'aime la simplicité des draps blancs anciens dont je pars mon lit ! J'aime la simplicité des vraies relations d'amitié ...
    Sinon je ne suis pas si simple à vivre !
    Et je ne suis pas tellement une adepte du vide non plus ! Quand je vois dans un article de journaux lu il y a quelque temps qu'il faut se simplifier la vie et il faut jeter le superflu !moi j'aime mes bibelots : ils ont une âme et une histoire !
    Ceci dit je comprends très bien l'idée en elle même !
    Douce journée et merci pour la réflexion que m'a inspirée ce post
    Bon séjour en Provence aussi
    Sophie

    RépondreSupprimer
  9. Sujet magnifique et bien rendu, bravo Marie Paule aussi pour les références et autres livres que vous nous indiquez... belle journée..Amicalement, Monique

    RépondreSupprimer
  10. Chère Marie-Paule, je suis d'accord avec vous que la simplicité est plus profonde, plus agréable. Ma mère, avant sa mort m'a dit, "Je suis simple, voilà." Pendant des années après sa mort et pendant mes études à l'université, je ne pouvais pas la comprendre. Je me disais, "Je ne peux pas être comme ma mère,(car elle ne pouvait pas lire, conduire, écrire, etc). Mais maintenant, je la comprends. Mon désir de tout mon coeur, c'est d'être comme elle: simple...cela veut dire, gentille, sage, une dame qui sait se taire quand il faut, apprecier la vie et ce qu'on possède.

    La simplicité est vraiment "...la complexité résolu."

    RépondreSupprimer
  11. Bonjour
    Je pense qu'avec l'âge nous avons un besoin de simplicité, de vrai de nature.
    Alors que tout au long de notre vie nous achetons nous amassons des tas de choses plus au moins utiles, ces mêmes choses nous étouffent maintenant. Votre post correspond bien à mes idées du moment d'autant que je suis face à la maladie et donc face à ce qui est important au plus profond de moi. Amicalement Annie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que vous avez raison sur le fait que le besoin de simplicité arrive avec l'âge. Il faut avoir expérimenté beaucoup de choses pour pouvoir s'en détacher.

      Merci de prendre le temps de m'écrire dans cette période difficile de votre vie.

      Je vous souhaite très bon courage.

      A bientôt,

      Marie-Paule

      Supprimer
  12. Blog qui me parle et post qui résonne en moi.Je vais me replonger dans 'l'art de la simplicité',livre acquis il y a quelques années. Je suis profondément admirative des intérieurs lumineux et épurés, mais tout aussi attachée aux objets qui m'accompagnent et aux intérieurs sombres plus enveloppants. Alors dilemme. Merci pour ces belles citations et pour votre blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de votre gentil message. Nous sommes très nombreux à être dans ce dilemme!!! Entre nos sensibilités,les modes, les différentes périodes de la vie, comment choisir? j'envie les gens qui ont un style et qui s'y tiennent!!

      A bientôt,

      Marie-Paule

      Supprimer
  13. Je viens de passer un délicieux moment à lire votre post, quel plaisir. J'aimerais tant avoir cette simplicité, mais voilà, j'aime beaucoup de choses pas compliquées pour autant et je n'arrive pas à choisir, donc j'accumule et malgré tout ça me rend heureuse tout en enviant ceux qui savent épurer.
    Bonne soirée. Bises. Babette

    RépondreSupprimer
  14. Quel beau billet encore Marie-Paule, et si bien illustré !
    La simplicité, je suis une adepte, surtout depuis que les années défilent si vite (besoin de se désencombrer, d'aller à l'essentiel), je pense que c'est le secret...mais les tentations sont nombreuses.
    J'ai tous les livres de Dominique Loreau, superbe "aimer la pluie, aimer la vie) et le dernier "vivre heureux dans un petit espace" (difficile à concilier avec une famille) mais qui rejoint Pierre Rabhi (je suis fan !) et sa "sobriété heureuse".
    Encore un grand MERCI pour ces billets enchanteurs qui nous régalent! Très Belle fin de semaine!

    RépondreSupprimer
  15. Votre billet, chère Marie-Paule, fut ma lumière de ce matin, hélas bien morose sur Paris aujourd'hui. Il reflète en tous cas le "cas de conscience" dans lequel je me débats régulièrement : la protection par l'objet, la peur du vide, ou la pureté du lisse, du dénuement, la recherche de l'essentiel...
    Beaucoup de liens vers des sites à découvrir, merci, des photos sublimes et superbement sélectionnées (votre salle de bain !!!)des citations que je vais m'empresser de noter dans un de mes innombrables carnets, une telle richesse ne peut pas passer sur IG, donc j'affirme haut et fort : longue vie aux blogs comme le vôtre.

    RépondreSupprimer
  16. La simplicité...paradoxalement est assez compliquée à définir. En déco, cela se résume assez vite, c'est d'ailleurs la tendance du moment quand on fréquente les réseaux sociaux. ON prend un mur blanc, un petit meuble de nos grands-pères, une branche...Visuellement, j'aime beaucoup mais personnellement, je n'y arrive pas vraiment!! :.))
    Mais la simplicité vraie (pour moi bien sûr), c'est celle de l'âme, de nos rapports avec les autres...de ne pas se faire passer pour qqu'un d'autre. Simplicité rime avec élégance et tous tes billets en sont la preuve. Merci pour ce joli sujet pas si évident, je me rends compte en écrivant ces qq lignes qu'en parler n'est pas si simple :;))Doux w.e

    RépondreSupprimer
  17. Merci de nous rappeler ces choses essentielles.
    Sophie

    RépondreSupprimer
  18. Encore un billet plein de poésie mais aussi de réflexion de fond ; comme ça fait du bien ! Avec vous la déco est une chanson douce... Je viens de participer (très modestement) au livre de la "coach en organisation" Laurence Einfalt pour quelques lignes sur le thème "se simplifier la déco" dans son dernier guide pratique "Se simplifier la vie". Merci de nous mettre du baume au cœur au fil de vos articles ! Laure Mestre

    RépondreSupprimer
  19. Bonjour Marie-Paule,

    merci pour ce très beau billet avec de très belles photos et des idées profondes. “L’essentiel n’est pas de vivre, mais de bien vivre” - Platon. Pour moi ceci équivaut à de la simplicité. J'ai lu divers ouvrages de Dominique Loreau dont j'apprécie le contenu. Pour moi, la simplicité ne se résume pas un nombre de choses, ou à simplifier un carnet d'adresses. Il faut être vrai et cohérent avec soi-même, ceci étant le reste ne fera pas long feu.Evidemment, je trouve les lieux épurés très beaux sur les photos, mais j'estime qu'ils sont très difficiles à vivre. Donc, j'ajouterai le mot rigueur à ma définition de simplicité. Très bon dimanche. Catia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Catia,

      Merci de votre gentil message. Il semble que chacun ait sa propre définition de la simplicité, mais qu'en effet le mot "rigueur"en face souvent partie. Les lieux dépouillées dont vous parlez sont en effet difficiles à vivre, surtout s'ils sont le résultat d'une recherche purement décorative. la simplicité doit être habitée, elle doit être un éclairage de nos vies et pas une mode, sinon elle n'a pas de sens.

      Passez un très bon dimanche,

      Mp

      Supprimer
  20. Merci Marie-Paule pour ce billet très inspirant.
    J'ai du chemin à faire vers la simplicité mais l'idée fait son chemin pour la décoration des chambres d'hôtes au Gontey.
    À suivre...
    Je vous embrasse, passez une belle soirée.

    RépondreSupprimer
  21. 'Aimer la pluie, aimer la vie'm'a fait voir la pluie autrement et même l'aimer justement! A lire

    RépondreSupprimer
  22. Bonjour Marie-Paule,
    J'avais repéré le dernier livre de Tricia Foley il y a quelques temps et votre billet m'a finalement décidé à me l'offrir. Dans le même genre (mais avec un esprit un peu plus recup), je suis en train de lire "Keep it simple" d'Atlanta Bartlett. Est-ce que vous connaissez ?
    C'est toujours un plaisir de découvrir vos billets :-)
    Bien à vous, Jennifer

    RépondreSupprimer
  23. Ce qui me surprend, dans le sens le plus positif qui soit: être bousculée dans mon imagerie personnelle, c'est la touche extrêmement raffinée de ta vision de la simplicité ... un peu comme ces deux visions de la simplicité nipponne (par exemple): une sorte de zen touch aristocratique, VS le moine vivant en grand dépouillement sous sa cahute au chaume troué ...

    RépondreSupprimer