Jour de pluie, salade Thaï

Il pleut depuis ce matin, les transports sont en grève, les étudiants dans la rue. Je suis coincée chez moi par un projet qui n'avance pas, j'échange des texto avec ma voisine, on constate.

Aucun rapport avec la salade Thaï annoncée, sinon que dans un moment d'immense ennui, j'ai décidé de me faire un plateau repas parfait, et devant la télé s'il vous plait, en pleine journée, transgression absolue. Je ne vous dirais pas, comme souvent, que j'ai fait avec ce que j'avais dans mon frigo, parce que ce serait mentir. J'ai rarement Et des crevettes, Et des manges, Et des sucrines, Et des cebettes. Je fus donc au village d'à côté acheter tout ça : voilà...


Mon truc, en ce moment, c'est l'huile de coco, bio bien sûr, je suis parfaite.  Il parait que c'est peu calorique, je demande à voir, mais je fais revenir des tas de choses dedans, (en l'occurrence  les crevettes, mais aussi du poison, des légumes...), ça donne un goût délicat de noix de coco.


Et en plus, des herbes à foison, (coriandre, menthe, ciboulette) et en "topping", des petits morceaux de cébettes et des cacahuètes. Et pour la sauce, un mélange de jus de citron, Nuoc-mam, huile de sésame et un peu de sucre. Carrément bon, ça m'a consolée du déluge.

Après, j'ai fait un crumble aux pommes/poires mais j'ai utilisé des noix de pécan broyées à la place de la farine. Parce que j'adore les noix de pécan.


Par ailleurs, et pour rester dans le domaine culinaire, j'ai reçu cet édifiant article sur quelques produits gastronomiques spécifiquement "français", intitulé "La fin d'un mythe". On y apprend, entres autres, que 90% de la moutarde de Dijon viendrait du Canada, que le mot "camembert" peut être utilisé par n'importe quel producteur pour à peu près n'importe quoi, que "fabriqué en Normandie" n'est en aucun cas un gage de qualité. Différence : du lait pasteurisé au lieu de lait cru, un affinage raccourci et aucune règle de fabrication. Donc, veillez à acheter du camembert AOC, au lait cru EXCLUSIVEMENT.

Quand au jambon d'Aoste, le plus vendu en France, il serait fabriqué avec des carcasses venant de Chine ou des USA dans une commune française qui s'appelle "Aoste", mais n'est pas plus italien que moi. La cour européenne a interdit cette appellation en 2008, remplacée par "Jambon Aoste".

Sans parler de l'arnaque magistrale sur les huiles d'olive "provençales", le melon "charentais" et la charcuterie "corse". Le cynisme de l'industrie agro-alimentaire, ça laisse quand-même sans voix.

Si le sujet vous intéresse, tapez : 

la fin d'un mythe, produits français.


Et sans transition,  comme en ce moment je suis obsédée par Instagram et les couleurs, j'ai fait deux photos : 


Toujours prendre soin de soi, même les jours de pluie.

Demain est un autre jour.

Je vous souhaite un très bon week-end.

The end

posté le 31 mars, 1er jour du déluge, dans "Ma petite cuisine"

16 commentaires:

  1. Un billet entrainant malgré le temps, les grèves, et le flot diluvien de mauvaises nouvelles! merci pour ces notes de gaieté.

    RépondreSupprimer
  2. L'huile de coco n'est pas moins calorique qu'une autre. Mais elle a un indice glycémique plus bas que d'autres huiles végétales. Et on peut l'utiliser en cuisson contrairement à beaucoup d'autres huiles à IG Bas. Et je crois (à vérifier) qu'elle nous apporte des omégas 3. Merci pour ce billet printanier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour votre message et pour ces infos.

      Bon week-end et à bientôt,

      mp

      Supprimer
  3. Cette salade me donne envie de manger un curry thaï vu le temps maussade ici aussi ! je le fais avec de la pâte de curry verte et du lait de coco en poudre : un vrai délice !
    De nos jours on trompe le consommateur sur tout ! Mais ceci dit avons nous besoin de toutes ces sortes de yaourts aromatisés ou de gâteaux ?
    J'ai la chance d'habiter une région "à huile d'olive" ! je vais l'acheter à l'oliveraie !
    Douce journée et excellent weekend à vous !
    Amitiés
    Sophie

    RépondreSupprimer
  4. Vivent les bons produits! J'ai la chance d'avoir l'huile de Sophie qui ramasse ses olives elle-même et les œufs de Corinne qui fait des câlins à ses poules et leur choisit des coqs tendres et protecteurs. Elles ne s'y trompent pas parait-il et tombent toutes amoureuses des plus gentils. Pas si bêtes les poules!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous avez beaucoup de chance, les poules de Corinne aussi.Je les comprends. j'ai vu des coqs à l'oeuvre dans un poulailler devant lequel je passe parfois, près de chez moi, à la campagne. De vraies brutes. Pauvres poules, et pauvres de nous, d'avoir comme symbole un animal qui peut se comporter de façon aussi sauvage!!
      A bientôt, bon wee-end,

      mp

      Supprimer
  5. Isabelle de B.1 avril 2016 à 03:15

    Chère Marie-Paule ,
    Vous avez réussi à "faire contre mauvaise fortune , bon cœur ."
    Ce n'est pas facile , un jour de grisaille qui semble nous éloigner du printemps .Mais nous savons que la pluie est une bénédiction qui permet de féconder la terre et de remplir les nappes phréatiques .Que dire alors de la sécheresse ? Ce serait pire !Bravo pour votre salade thaïe qui parait bien appétissante et pour vos photos instagram , toujours aussi belles .Bon courage pour la suite de votre projet . Quant à nos fleurons gastronomiques français , c'est trop triste ... Il ne reste plus , je crois,qu'un seul producteur de cornichons en France , en Bourgogne , le reste vient de Pologne ...Il doit aussi rester un fabriquant de moutarde à Dijon ... quant à l'huile d'olive ,celle de Nyons , dans la Drôme ,elle est exceptionnelle : pressée à froid entre des "scourtins"=tapis en fibre de coco .
    A bientôt . Isabelle

    RépondreSupprimer
  6. M.P., vous pouvez discuter de n'importe quoi et le résultat est toujours la poèsie. Un jour pluvieux devient un moment de grande réflexion, des ingrédients dans votre frigo se transforment en festin!

    Je vais taper bien sûr ce sujet des MYTHES qui me déçoivent; que le jambon d'Aoste vienne de CHINE me dit de bien chercher à savoir l'origine des produits!

    Ma chère amie, je vous souhaite une journée ensoleillée! Anita

    RépondreSupprimer
  7. Ne consommant aucune viande, je trouve souvent mes protéines animales dans les crevettes, dont je raffole, et avec lesquelles j'improvise des salades "fourre-tout" avec mâche, tomates, noisettes concassées, coriandre, bâtonnets de carottes ou de concombres, vraiment...Ce que j'ai dans le frigo ! Merci donc pour la suggestion de l'huile de coco.
    Quant à l'arnaque à l'authentique, nous en faisons les frais tous les jours. Une amie m'a donné à lire dernièrement un article sur le fameux vinaigre balsamique : aïe !
    Bonne fin de journée et merci de ces billets aussi jolis qu'intéressants.

    RépondreSupprimer
  8. Ta salade semble être un pur délice !!! Je n'ai pas d'huile coco et ça, je vais y remédier et essayer sans tarder.
    Oh que oui c'est la fin de bien des mythes !!! j'ai également appris que nos si belles truffes du Périgord proviennent souvent d'Espagne... On se fait avoir même sur nos marchés.
    Folie du business toujour !!!!
    Bon w.end

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, et les "herbes de Provence", de Chine... La liste est longue. Décrypter les étiquettes est devenu un parcours du combattant!

      Bon week end,

      mp

      Supprimer
  9. Début du billet très alléchant et la fin tellement écoeurante : nous ne savons plus ce que l'on peut consommer , c'est terrible . Un billet bien instructif!Je savais pour les escargots mais pour le jambon d'Aoste!!!!!
    Douce fin de semaine sans pluie j'espère.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! Bon week end à vous aussi!Il pleut, mais c'est bon pour les escargots.

      Supprimer
  10. Acheter à des producteurs que l'on connait autant que faire se peut devient chaque jour plus impératif... Bon, pour le café et l'huile de coco c'est un peu compliqué : je n'en ai jamais encore vu dans la Loire !
    J'espère que votre projet est à nouveau en mouvement et que le soleil est revenu, c'est fort probable : je suis tellement en retard dans la lecture des mails et des articles en attente...
    Je vous souhaite un très agréable we, votre article m'a, une nouvelle fois, enchantée !

    RépondreSupprimer
  11. bonjour marie-paule,

    j'achète quasiment que des produits bio et à des petits producteurs, la qualité prime sur la quantité...mais je reste néanmoins révoltée par toute cette manipulation et encore à des fins financières... triste constat.
    pour finir ce billet en beauté, j'ai réalisé la salade thai hier soir, on s'est régalés...merci

    bon dimanche

    RépondreSupprimer
  12. Bonsoir Isabelle,

    je suis bien contente que ma recette voyage!! Et pour le reste, je crois que nous sommes de plus en plus nombreux à prendre conscience de cette situation en effet révoltante.

    Le choses bougent, quand même.

    Très bonne soirée, à bientôt,

    Marie-Paule

    RépondreSupprimer