Une autre vie

Je viens de découvrir un concept japonais, mêlant à la fois, comme souvent au Japon,  une technique ancestrale et une philosophie, le Kintsugi : "jointure en or" en japonais, le Kintsugi est une méthode qui permet de réparer les porcelaines ou céramiques brisées à l'aide d'une laque saupoudrée d'or. Cette méthode serait apparue à la fin du XVème siècle, lorsque le shogun Ashikaga Yashimasa eut renvoyé en Chine un bol à thé afin de le faire réparer. Le bol étant revenu resoudé avec de très inesthétiques agrafes, les artisans japonais cherchèrent un moyen de le rendre plus beau.

Au-delà de l'aspect esthétique, cette méthode relève d'une philosophie qui prend en compte le passé de l'objet, son histoire, les accidents qu'il a pu connaitre et invite à une réflexion sur les cycles de la vie, et la notion de continuité. Le fait de casser un objet ne signifie plus qu'il doit être jeté, mais au contraire qu'il peut être embelli, transformé par cet accident, connaitre une deuxième vie.

J'ai trouvé cette idée très belle, d'autant que cette technique produit de véritables merveilles, l'objet étant même souvent plus beau après qu'avant.  Et connaissant un peu votre sensibilité maintenant,  j'ai pensé qu'elle vous plairait aussi.






Images tirées d'une vidéo où la technique du Kintsugi est mise à la portée de tous...

www.onekingslane.com/live-love-home/broken-ceramics-glue-kintsugi/?utm_source=pinterest&utm

L'argent peut être également utilisé à la place de l'or, dans ce cas, la technique prend le nom de Gintsugi.







Pinterest

Voilà!! J'attends avec impatience de casser ma prochaine assiette. Et si vous réussissez à produire une de ces merveilles, je veux des photos!!!!

Très bonne semaine!

Posté le14 décembre 2015 dans "Ailleurs"



25 commentaires:

  1. Une merveilleuse technique que j'ai également découverte il n'y a pas si longtemps. Elle me plait d'autant plus que j'ai du mal à jeter un objet simplement pour cause de brisure ou fente, de plus cette technique rend l'objet beau et différent, j'aime! Amitiés, Martine

    RépondreSupprimer
  2. Il y a quelque chose de profondément réconfortant dans cette approche. La vie qui peut toujours recommencer...

    Merci de vos messages.

    Très amicalement,

    mp

    RépondreSupprimer
  3. Très beau, moi aussi il me tarde de casser une tasse !! mais ou trouver cette "glue" ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de votre message. Je me suis posé la même question. j'ai vu qu'il existait de la colle "epoxy"(comme dans cette vidéo sur internet). Mais je pense qu'on peut essayer avec n'importe quelle colle forte. je me renseignerai au BHV quand j'irai et je vous tiens au courant!!!

      Supprimer
  4. C'est un peu le principe du drap usé par le temps dont on ne peut se résoudre à le jeter sans avoir au préalable récupéré les broderies pour en habiller un sac, un abat-jour ou tout autre objet.
    Ceci dit, il y a effectivement de très beaux objets réalisés après réparation avec cette méthode japonaise.
    Bonne journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est exactement la même chose. En fait, c'est une façon de rester curieux et créatifs au-delà de la technique elle-même.

      Merci de votre message et très bonne journée également,

      mp

      Supprimer
  5. Redonner une chance à un objet cassé : rien de plus beau . Comme pour les meubles rejetés car plus à la mode et les adopter pour qu'ils retrouvent un autre lieu , une autre vie : j'aime ce concept.
    Je craque (c'est le cas de le dire) un peu moins pour ces jointures accentuées mais c'est certainement parce que je n'y suis pas habituée.
    Encore merci pour cette approche du pays du Levant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à vous. Comme je viens de le répondre à Babeth-lili, je pense que c'est davantage un regard créatif sur les choses, quelles qu'elles soient, et au-delà, sur la vie!

      Très bonne journée,

      mp

      Supprimer
  6. Chère Marie-Paule ,
    Votre rubrique " Ailleurs " regorge de découvertes et de surprises
    étonnantes ! C'est de l'art décoratif au sens profond du terme .Nous sommes dans la noblesse de l'artiste et de l'objet . Pour un peu , on aurait envie de casser un récipient uniquement pour le rendre plus beau . Je ne me sens pas capable ,pour autant, de "kinsugiser" ou de "gintsugiser" moi-même un bol cassé qui attend bêtement le tube de colle adéquat , et là non plus , ce n'est pas simple .
    Merci de nous dépayser ainsi .Un seul avis : continuez ! La vie qui peut toujours recommencer existe dans le déroulement des saisons , le grain qui meurt pour porter du fruit ,les naissances et descendances , la mort et la résurrection ... de quoi méditer ...
    Amicalement . Isabelle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup Isabelle de votre beau message. C'est une idée que j'aime beaucoup et que j'ai retrouvée dans un très beau texte de François Cheng "Cinq méditations sur la mort- Autrement dit sur la vie". La branche qui porte en elle à la fois la mort et la renaissance.
      Très bonne journée,

      mp

      Supprimer
  7. C'est ravissant.
    On ne jette pas, on fait renaître encore plus beau : quelle belle idée!
    *une douce semaine, Marie-Paule*
    Cécile

    RépondreSupprimer
  8. Les cicatrices laissées après réparations ne sont que plus belles. Je me demande si je ne vais pas précipiter les casses pour mieux faire ressortir l'objet restauré. Joli post

    RépondreSupprimer
  9. WOW.....quel bon exemple des morceaux qui viennent d'être cassés, qui deviennent l'or et finalement, la beauté. C'est vraiment une métaphore pour les difficultés de la vie! Bonne journée chère Marie-Paule! ANita

    RépondreSupprimer
  10. C'est une technique que je découvre également à travers ce beau billet, une très belle philosophie qui offre une seconde vie à ces objets et qui les rends parfois plus beaux qu'avant, à méditer pour l'être humain
    Belle journée et à bientôt
    Bise

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, on devrait s'en inspirer!! Merci Jackie et très bonne journée,

      mp

      Supprimer
  11. Une jolie façon de restaurer et conserver une porcelaine auquel on tient particulièrement ... Ainsi, elle recommence une nouvelle vie ...
    Belle journée.
    Cath

    RépondreSupprimer
  12. C'est superbe, à l'occasion je m'empresse de casser ma vaisselle!
    Merci pour ce bel article.

    RépondreSupprimer
  13. j'aime les vieux objets surtout avec leurs imperfections du temps
    alors c'est une technique qui me parle, qui donne envie d'essayer au moment voulu... les exemples sont convaincants avec un coup de coeur pour l'avant dernière photo

    RépondreSupprimer
  14. Quel beau post Marie Paule qui me parle vraiment!
    Ce post me parle vraiment ! Redonner vie à un objet en le sublimant, transformer un objet usuel mis au rebut en un objet plus beau, toujours tirer vers le haut (upcycling). C'est une forme d'optimisme et de confiance, une belle philosophie de vie!
    Merci +++ Marie Paule pour ce beau partage!
    Merci pour le partage

    RépondreSupprimer
  15. je ne connaissais pas cette belle technique.
    merci de participer à ma culture générale par ce beau billet.
    belle journée

    RépondreSupprimer
  16. La mienne est très récente et très limitée en la matière!!
    Merci beaucoup de votre message et à bientôt,

    Marie-Paule

    RépondreSupprimer
  17. Magnifique billet, qui comme chaque fois nous instruit et nous charme.
    "Réparer les vivants" c'est ce que la médecine tente de faire pour les humains, mais si l'on considère que les objets inanimés ont une âme, pourquoi ne pas le faire aussi pour eux ?
    Le résultat est splendide, et nécessite, outre le matériel, un talent et...une patience que je n'ai pas !

    RépondreSupprimer
  18. C'est magnifique ! Merci pour cette découverte.

    RépondreSupprimer
  19. Une merveilleuse philosophie ! J'aime les objets et je les garde souvent " dans leur jus " parce que je n'aime pas toutes ces patines que l'on voit fleurir un peu partout ! Certes certaines sont très belles je le reconnais ! Mais cette technique est belle parce qu'elle embellit l'objet et ne cache pas son âme !
    Douce journée à vous
    Bien amicalement
    Sophie

    RépondreSupprimer
  20. Que c'est beau ! Réparer : une philosophie à laquelle j'adhère totalement. Merci pour tout cela.

    RépondreSupprimer