Divine Provence, des villes et des champs


A chaque fois que j'y retourne, je me dis la même chose : la Provence est vraiment la région la plus sublime, la plus dépaysante, la plus attachante  de France. Je ne saurais pas dire pourquoi, il y a tant d'autres belles régions. Mais il y a une magie particulière à la Provence, le climat, un art de vivre, l'élégance austère des bâtiments 18ème et en même temps, la nature sauvage, et les villages perchés, les murs de pierre sèches, les cabanons au milieu des vignes qui évoquent le temps de Pagnol, les ânes et les oliviers. J'aime tout, tout me touche.

Je rentre de Provence, entre autres d'Avignon, où, immense chance, j'ai été envoyée par un magazine américain (les américains a-dorent la Provence, qu'ils connaissent bien) faire une reportage sur LE plus bel hôtel d'Avignon : La Mirande. Non seulement sur l'hôtel, mais sur un cours de cuisine, donné par un chef réputé. Les thèmes sont divers, ici il s'agissait d'un cours de cuisine provençale donné par le jovial chef  Jean-Claude Altmayer.

L'hôtel est un rêve de calme et de beauté, parfait sans l'être tout à fait, le personnel adorable et attentionné, quelque fois, j'ai du mal à croire que je suis en train de travailler...

L'entrée

 Le patio

Une chambre

La table du petit déjeuner. Je voudrais la même, TOUS les jours

-

 le jardin

-
 La "cooking class"

Je n'ai pas eu le temps d'assister à tout le cours ( j'étais quand même sensée  assurer un reportage de tout l'hôtel), mais j'ai retenu deux idées:

Avec les pigeonnaux, des carottes au four, confites,  avec des graines de cumin. Simple et exquis.


... et la soupe de fraises macérées dans un mélange de menthe/ basilic, sur une sorte de ganache au chocolat (chocolat fondu + crème), et surtout, une crème fouettée sans sucre (j'ai eu le malheur de parler de Chantilly, "ah non!" m'a dit le chef en levant l'index, "la chantilly, c'est avec du sucre!!!!!"(Caramba! j'avais oublié), crème fouettée donc, MAIS avec un peu de poudre de réglisse, et ça, c'est vraiment un truc de chef. Ça donne un petit goût indéfinissable et délicat  et ça vous fait passer pour un grand cuisinier. Demain, je cours m'en acheter.


 Jean-Claude Altmayer,  Chef jovial et généreux

Photos :  Edouard Sicot  


Voilà pour La Mirande....


Et ensuite, dans un registre plus rustique, je suis allée me promener dans deux merveilleux  petits villages, encore peu touristiques pour ne pas dire désertiques, accrochés à des rochers abrupts dans lesquels on voit encore des maisons troglodytes, Le Beaucet, avec sa vue somptueuse sur les dentelles de Montmirail, et La Roque-sur-Pernes, n'en parlez pas trop.


Le Beaucet



Une jolie maison dans le village

Dans ce village, j'aime particulièrement la mairie...


Et le cimetière, minuscule, paisible, mélancolique mais  sans tristesse, envahi d'herbes et de fleurs sauvages.





Et dans le cimetière, il y a cette tombe, qui date de 1933 et que je trouve si touchante, abandonnée depuis des décennies aux herbes folles.



A La Roque, j'aime le côté mystérieux, le mélange de vie et d'abandon,  les ruelles qui semblent s'enfoncer vers quelque chose de mystérieux, les vieilles portes qui cachent des jardins laissés amoureusement libres, une atmosphère de bout du monde.





Et voilà! il y avait encore beaucoup de choses, comme ces volets dont -par mesure d'économie- on ne change que le bas, là où l'eau stagne. Malin.


et cette petite maison d'oiseaux rouillée par les ans, 


... découverte au dos ce petit cabanon.


J'adore la Provence.


The end
Posté le 30 mai 2014 dans "Ailleurs"

11 commentaires:

  1. Un bel hommage à cette belle Provence où j'ai la chance de séjourner la moitié de l'année.
    La Mirande un lieu hors du temps où j'ai toujours un plaisir fou à passer la porte.
    Votre article va être fabuleux....

    Amicalement,

    Manon

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mille mercis Manon de votre message. Vous avez beaucoup de chance de passer là une partie de l'année. Mais avec un tel prénom, c'était écrit!!

      Très bon week end.
      mp

      Supprimer
    2. Quelle belle balade ce matin en Provence. Merveilleux reportage sur une bien belle région : j'adore ces vielles pierres , ces ruelles , ces vieilles maisons .
      Quant à l'hôtel : quelle élégance !
      je suis sûre que le reportage pour les américains va être magnifique.
      Merci !!!!!

      Supprimer
  2. Ho oui qu'elle est belle ma région.... chut chut..... déjà beaucoup de touristes !
    Beaucoup de villages sont superbes il faut prendre le temps de se garer pour decouvrir leurs coeurs ils regorgent de trésors.Merci pour ce bel hommage. Bon week-end Zakka

    RépondreSupprimer
  3. Aaahhh ! La Provence ! On comprend pourquoi tant de peintres ont été inspirés par elle. Merci beaucoup pour ces très belles photos et ce petit voyage. Bises et très bon week-end à vous.

    RépondreSupprimer
  4. C'est un enchantement cette balade dans ce joli coin de Provence...suis d'accord avec toi pour le petit déj. ! Bises

    RépondreSupprimer
  5. granier mariejose.artiste peintre31 mai 2014 à 11:25

    ohh! quel bel hommage!pour la plus belle ,la plus sauvage,,ma Provence!! je croyais que personne ne pouvait l'aimer comme moi,mais non....elle envoute tout ceux qui la croise aux détours de ruelles,villages,et champs si colorés et parfumés.si vous saviez ce que nous l'avons arpentée chaque week end cette Provence avec mon epoux,on en découvrait toujours qque chose de nouveau,elle est belle ,unique.elle nous a apporté tant de complicité d'Amour avec mon epoux disparu l'an dernier,subitement ...elle me laisse a jamais gravédans mon cœur cet Amour d'elle que nous avions en commun.il nous est arrivé de nous "perdre" qques fois et nous "tombions"par hasard dans des chemins perdus, sur des Bastides dont je reve... quelle extase ,alors d'avoir trouvé un "trésor".voila je pourrais continuer longtemps,mais....quand on aime ,on ne compte pas,n'est ce pas ? un gd merci MADAME.

    RépondreSupprimer
  6. Quel magnifique hommage à cette région que j'ai la chance d'habiter !

    RépondreSupprimer
  7. On se promène sur ce billet comme si l'on y était.
    J'avoue que si je devais faire des infidélités à mon beau Paris et à ma chère Bretagne, ce serait sans hésiter pour la Provence, avec une préférence pour le Vaucluse.
    J'ai eu le plaisir de déjeuner dans les Jardins de la Mirande l'an dernier au moment du Festival, et la pluie d'orage nous ayant chassés à l'intérieur au moment du café, de visiter ces cuisines et autres dépendances : une merveille !
    PS : avec qui ce petit déjeuner pantagruellique ? Robert Redford ? George Clooney ? ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec les deux! Et les autres, il y a assez pour ça!

      a très bientôt,

      mp

      Supprimer
  8. Une très belle balade en Provence, merci pour le partage
    A très bientôt
    Bise

    RépondreSupprimer