Le Musée Drapier


J'ai toujours aimé les petits musées, je les préfère aux grands. Je les trouve vivants,  touchants, et je trouve touchant aussi l'engagement de tous les bénévoles qui bien souvent leur permettent de continuer à vivre.

C'est la cas du Musée DRAPIER de Pernes-les-Fontaines dans le Vaucluse.

Installé dans un ancien magasin du XIXème siècle, ce musée est soutenu par une association dont le but est la préservation et la promotion du costume du Comtat Venaissin. J'y suis allée plusieurs fois, et je suis à chaque fois admirative de la qualité des pièces présentées et du soin avec lequel elles sont mises en scène.
En plus des costumes -campagnards ou citadins- il y a là tous les tissus traditionnels, des piqués, des boutis, mais aussi des coiffes délicatement amidonnées à l'ancienne, des gilets d'hommes, des ombrelles, des robes de "grangère"- La femme d'un riche fermier propriétaire de sa grange- une robe de mariée couleur "gorge de pigeon" -j'adore ce terme et cette couleur, je trouve les deux très raffinés-  des robes vaporeuses de petites filles  divinement brodées et bien d'autres choses encore. On y apprend beaucoup, j'ai - entre autres- appris cette fois-ci ce qu'était une "chemise à liste", (c'est une chemise avec un bavolet sur le décolleté), il y a de vieilles machines à coudre, des fers à repasser et des loupes de dentellière et j'imagine les heures passées à broder amoureusement des trousseaux à travers ces loupes éclairées à la bougie.

Bref, si vous passez par là, allez-y. Ça évoque Manon des sources, c'est un endroit très émouvant, un voyage un peu nostalgique dans ce qu'a dû être la Provence d'autrefois et ce qu'elle est encore: une des régions les plus belles et les plus attachantes de France.


9 rue Gambetta -
84210 Pernes les fontaines
Téléphone : 04.90.66.51.45
Portable : 06.26.84.78.91
costumescomtadin.com
(oui, il y a une faute d'orthographe, c'est comme ça).





















Bonnet de bébé





Loupe de dentellière, qu'on éclairait à la bougie






The END


Posté le 2 septembre 2013 dans "chez moi"



8 commentaires:

  1. Un rêve pour qui aime le linge ancien...Voilà une adresse que je vais garder pour mes prochaines vacances provençales : merci.
    *douce journée*

    RépondreSupprimer
  2. Touchant billet.
    La loupe de dentellière... Combien se sont abîmées les yeux à la lueur pâle de cette petite flamme au travers de l'eau ? Combien ont gâté leur santé dans l'humidité des caves pour que le fil ne sèche pas trop vite... Combien pour ces petits bouts de tissu créés de leur labeur ? Combien ? J'y pense souvent, moi qui suis dentellière pour le plaisir, à toutes ces femmes qui essayaient de gagner quelques sous pour survivre...
    Ce n'est pas triste, c'est juste un hommage, une douce pensée.
    Merci pour ce beau reportage, merci aux bénévoles qui luttent pour que l'on oublie pas que notre histoire c'est cela aussi.
    Belle journée
    Frédérique

    RépondreSupprimer
  3. j'aime ce lieu où le plaisir des yeux donne envie de toucher ces trésors,j'aime y retourner toujours avec un grand plaisir.

    Belle soirée

    Manon

    RépondreSupprimer
  4. Magnifique ! Un vrai régal toutes ces belles étoffes ! Merci beaucoup pour cette petite visite.

    RépondreSupprimer
  5. De beaux tissus, de beaux motifs, ça fait rêver !

    RépondreSupprimer
  6. merci Marie Paule pour cette adresse, moi, la provençale, même pas cap. de connaitre ce musée !!

    RépondreSupprimer